S’exercer à faire une pause / Practice

Exercice:

«S'arrêter, s'asseoir et prendre conscience de sa respiration une ou deux fois dans la journée. Cela peut prendre cinq minutes ou cinq secondes. Lâcher prise en acceptant pleinement le moment présent, y compris ce que l'on ressent et ce que l'on perçoit autour de soi. Durant ces instants, ne rien essayer de changer. Respirer et lâcher prise. Respirer et laisser venir. Se permettre de laisser venir ce moment tel qu'il est et d'être exactement tel que l'on est. Ensuite, lorsqu'on se sent prêt, aller dans la direction indiquée par son coeur, avec résolution et ''pleine conscience''».

Le texte de cet exercice à faire une pause est tiré du livre Où tu vas, tu es de Jon Kabat-Zinn, collection J'ai lu, 1996, pages 29-30; traduction de WHEREVER YOU GO, THERE YOU ARE, Hyperion, New-York, 1994

**********************************

Practice

«Turning to the Breath

Over the course of the week, experiment with tuning in to the swing of your breath. Notice that it is possible to make contact with this ever-present rhythm in the common events of your everyday life: taking a shower, folding the laundry, washing dishes, playing with your children, writing a report, going to the doctor or seeing patients, talking with your friends and colleagues, or sitting down in front of your computer are all occasions for cultivating wakefulness. Likewise, taking out the garbage, stepping into or leaving your car, eating lunch are all opportunities to stop, to see, to stay close to your life.»

Tiré de Heal Thy Self de Saki Santorelli, Bell Tower, New-York, 1999, page 33.

 

Commentaires

  1. Hugues Cormier dit :

    Vrai/True

  2. hoda dit :

    Accepter est le premier pas vers le lâcher prise:Accepter la réalite et la non-permanence de tout ce qui meuble la vie;adopter cette posture mentale d’observation à l’état pur,sans jugement,sans critique,sans aversion ni convoitise.Intégrer par le corps et l’esprit la plenitude du présent ,à la fois simple et tellement riche.L’esprit centré atteint une acuité englobant le tout.j’aimerai partager avec vous un extrait d’un poème que j’affectionne particulièrement: »Le bonheur réside tout près,dans la détente et l’abandon…A vouloir saisir l’insaisissable,on s’épuise en vain.Dès lors qu`’on relâche cette saisie,l’espace est là,ouvert,hospitalier et confortable.Alors profite-en.Tout est à toi,déjà.Ne cherche plus.Rien à faire.Rien à forcer.Rien à vouloir.Et tout se fait tout seul ».Lama Guendune Rinpoché.

Ajouter un commentaire

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*