Destination et bien de l’humanité

Si des embûches se dressent sur votre chemin,

Changez de direction,

mais non de destination.

Dicton populaire

 

La règle morale la plus haute

est que, sans relâche, nous travaillions

pour le bien de l’humanité.

Gandhi

 

L’unité est le concept intellectuel.

Au niveau affectif,

l’unité c’est la sérénité, l’égalité, l’équilibre.

Svami Prajnanpad

 

Lorsque la retenue et la courtoisie s’ajoutent à la force, celle-ci devient irrésistible.

Gandhi

 

Ces trois dernières pensées sont tirées de «Sagesses, 365 pensées de maîtres de l’Inde» Éditions de La Martinière, 2004, Paris.

Commentaires

  1. Michel Petit dit :

    Hoda,
    Mois aussi j’ai hate de lire votre commentaire.
    Avez-vous remarqué que le président Obama a commencé à réduire les attentes lors du discours de sa victoire et lors de la première conférence de presse.Un signe de grand réalisme.Il a probablement regardé le clip de la dame qui pensait qu’un gouvernement Obama paierait son essence, son hypothèque,etc.Il a vite fait de ramener tout le monde sur terre.Réalisme,candeur et optimisme peuvent co-exister.

  2. Hoda Haddad dit :

    Monsieur Cormier,je remarque que vous n’avez pas affiché sur le site le commentaire que je vous ai envoyé en réponse à l’ecrit de monsieur Petit daté du 4 novembre.Il est vrai que mon opinion(dont je suis profondément convaincue) sur les retombées de l éducation,telle que présentées par monsieur Petit,est bien différente.Je vous demanderai donc,monsieur Cormier,de me signaler ce qui fut contraire à l’esprit du site.Merci de m’envoyer votre réponse directemnet sur ma boîte de reception.
    Hoda Haddad

  3. Hugues Cormier dit :

    Chère Hoda,
    Je ne sais pas ce qui est survenu. Je n’ai pas reçu le message que vous mentionnez. SVP me le transmettre à nouveau.

  4. Hoda dit :

    J’étais heureuse et très touchée d’avoir été témoin de la réalisation de ce rêve universel d’une humanité en quête d’égalité et de justice..je me gatrde bien de tourner cette légende en un puéril conte de fées.Les americains et avec eux le monde entier attendent beaucoup trop,et dans des délais trop courts…Un « enfantement »sans douleurs et sans risques n’est pas une règle pour des superpuissances vouées presque entièrement à la sauvegarde de leurs interêts politiques et economiques à la grandeur de leur « démesure ».Le président élu me semble de plus en plus une personne disciplinée ayant la pleine maîtrise de soi,la pleine conscience que son plus dur defi serait de refaire l amerique sans la défaire.Je vous envoie le lien d’une chronique de Yves Boivert parue hier dans le journal »la presse »
    http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/yves-boisvert/200811/04/01-36261-citoyen-du-monde-nouveau.php

  5. Hugues Cormier dit :

    Merci de ce commentaire et du lien très intéressant d’yves Boisvert.

  6. Michel Petit dit :

    Félicitations et bonne chance au Président Obama.
    Comme je l’ai dit dans les commentaires précédents,Obama sera incapable de régler tous les problèmes et engagements financiers de son pays.Par contre,, je pense qu’il peut avoir une influence importante dans la construction du capital intangible qui est ,selon moi, plus important que le capital financier.De meilleures relations sociales,de meilleures connaissances,la paix et une meilleure santé sont des objectifs facilement atteignables à des couts raisonnables.S’il réussit à atteindre ces ojjectifs,il transformera son pays pour longtemps et en fera une meilleure place pour ses habitants et pour la planète.

  7. Michel Petit dit :

    L’éducation est la clé pour créer des individus indépendants et souverains.
    Plus une société a de personnes indépendantes ,créatives et productives,plus elle peut avancer.Réduire la dépendance et augmenter l’autonomie des individus ne peut se faire qu’en répartissant les connaissances.C’est beaucoup plus difficile pour les politiciens d’adopter des mesures comme celles-ci qui rapportent sur le long terme que d’envoyer des chèques qui rapportent une popularité immédiate.
    Le Président Obama passera à l’histoire s’il choisit la solution de donner la vraie richesse à son peuple,c’est à dire favoriser l’acquisition et la diffusion du savoir.

  8. Michel Petit dit :

    Les attentes au sujet d’Obama sont trop grandes.Ce clip de youtube en dit assez.Une dame dit que Obama va payer son essence et son hypothèque.
    La barre est très hauteen effet.
    http://www.youtube.com/watch?v=P36x8rTb3jI

  9. Michel Petit dit :

    Si j’avais été le conseiller politique de monsieur Obama,je lui aurais recommandé de faire moins de promesses.Aucun candidat présidentiel n’a généré autant d’attentes.
    Malheureusement les coffres des USA sont dégarnis et je me demande comment il pourra livrer la marchandise.La dette de chaque famille Américaine ,si on calcule les dettes individuelles,les dettes des gouvernements et les promesses futures pour Medicare et Social Security dépasse le million de dollars pour chaque famille de 4 personnes.De plus,il existe une probabilité de récession,voire aussi de dépression qui ne fera que diminuer les recettes des gouvernements et augmenter leurs besoins.
    Les 12 travaux d’Astérix ne sont rien comparé au travail qui attend le Président Obama.

  10. Hugues Cormier dit :

    Merci pour ces deux derniers commentaires. Cher Michel, tu nous donnes un «wake up call» vers la réalité. Ceci dit, ne penses-tu pas que de toutes façons, que les coffres soient plus ou moins remplis ou vides, une allocation plus juste des ressources est nécessaire et urgente…

  11. Michel Petit dit :

    Si j’étais un conseiller d’Obama,mon objectif serait le suivant:réduire la dépendance des individus et augmenter leur capacité de contribuer davantage au progrès social.
    Comment,en éduquant,éduquant,éduquant…
    C’est seulement en augmentant le savoir collectif qu’un peuple peut avancer.
    Donner de la nourriture aux individus les rend dépendants.Leur montrer comment produire leur nourriture les nourrit pour la vie

  12. Michel Petit dit :

    Connaissances=Richesse.
    Donc instruire et éduquer est la vraie méthode de créer de la richesse.
    Rendre et maintenir les personnes dépendantes sans leur donner les moyens de se prendre en charge ne pourra pas fonctionner bien longtemps puisque les gens dits riches pourraient bien décider de lever le pied et de se contenter de juste assez pour faire vivre leur famille.

  13. Hugues Cormier dit :

    Sage homme Michel!
    Éduquer, éduquer, éduquer…Oui! J’espère, et je crois, qu’Obama-Biden si élus feront mieux en se domaine, éduquer, qu’auraient fait McCain-Palin…

  14. Hugues Cormier dit :

    Hoda ce commentaire est très apprécié. Personnellement, je considère que l’élection de Barak Obama le 4 novembre prochain nous rapprocherait un tant soit peu de cet idéal de politique de non-violence.

  15. Hugues Cormier dit :

    J’ai oublié dans mon commentaire précédent de dire que lors d’un récent séjour aux États-Unis, j’ai rapporté une affiche Obama/Biden d’environ 3 pieds par 2 pieds qui se trouve depuis sur le gazon devant mon domicile…

  16. Hoda dit :

    Je suis tout à fait de votre avis monsieur Cormier.Il esr temps d’oser miser sur la carte de l’intelligence dans un pays où le paraître,le sens de l’humour,et tout autre artifice vaut mieux que l’être.Obama dessine le contours d’un personnage nouveau:L’intellectuel serieux et réfléchi dont le charisme et la seduction viennent de son intelligence .Un président qui a l intention et l’espoir de sortir les Etats Unis et le monde des désastres infligés par l’administration précédente..Un président qui saurait exercer son pouvoir à ne pas détruire le monde.

  17. Hoda dit :

    « La règle morale la plus haute est que ,sans relâche,nous travaillions pour le bien de l humanité »
    Commencer à embrasser ce moralisme c’est nous ramener à une fome de la pensée comme étant une catégorie particulière de l’entendement:qu’est ce que en effet penser ,sinon ramener à l’unité de la conscience une pluralité,mais surtout une diversité de representations et de situations?Notre quête de diversité et d’union est un impératif absolu,sinon vital.Gandhi était convaincu que la politique demeure le lieu ou les hommes peuvent incarner le plus efficacement la vérité:une politique de la non violence constituerait une matrice pour défendre les droits des humains et préserver le bien de l’humanité.Les elctions americaines sont imminentes…Il est grand temps de sortir de cette methodologie où l’on transforme l’autre en cible…
    « La plus grande force dont dispose l’humanité est la non violence ».Mais on semble encore et toujours choisir le camp de la violence comme solution aux problèmes de notre monde..c’est dommage

Répondre au commentaire de :

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*